Ténérife #4 – Le Teide

Une ascension incontournable à 3718 mètres dans un décor insolite.

.

LE TREK EN BREF

 

Dernier trek de ce voyage à Ténérife avec pour objectif le Teide. Un volcan qui culmine à 3718 mètres d’altitude et qui est le plus haut sommet d’Espagne. Une belle étape sportive de deux jours dans un décor lunaire et insolite.  

.

icone montagne

.

JOUR 1

EL PORTILLO ALTO – REFUGE ALTAVISTA

Pour cet trek, nous préférons partir du petit village de El Portillo Alto (10h00) afin de monter progressivement les 1400 mètres de dénivelé de la journée. Il est possible de partir de El Portillo au niveau du Visitor Center en prenant le sentier 6, mais vous croiserez potentiellement un peu plus de monde au départ.

Après avoir garé la voiture, nous quittons le bitume et rejoignons le sentier 24 qui se situe au bout du village sur la gauche au niveau de la croix en bois. On découvre vite un environnement insolite qui donne l’impression d’évoluer sur une autre planète ! Impression renforcée lorsque l’on s’écarte un peu du sentier tassé par le passage, on se croirait en train de marcher sur la Lune. Apres une vingtaine de minutes, nous poursuivons sur le sentier 6 qui nous mène vers la Montana Blanca par un chemin très agréable. Ce dernier monte progressivement en passant par une étendue désertique avant de monter un peu plus sensiblement et de nous emmener vers les fameux « œufs du Teide » (huevos del Teide). Un peu comme des grosses boules de neige, ces boules de lave ont dévalé les pentes du volcan lors de son irruption pour former ces gros « œufs ». 

A l’heure du déjeuner (12h30), nous arrivons à la bifurcation vers la Montana Blanca sans avoir rencontré trop de difficultés et continuons ensuite sur le sentier 7 qui mène jusqu’au sommet. Ce dernier passe par le refuge Altavista notre point de chute pour la nuit (infos pratiques en bas de page). Cette partie du trek est plus raide et demande un effort plus prononcé, surtout quand le soleil est de la partie à 3000 mètres d’altitude. Nous arrivons au refuge à 16h20 (pauses incluses) d’où nous pouvons apprécier une vue impressionnante sur l’île. Nous passons la soirée en compagnie d’une bonne trentaine de personnes dans une bonne ambiance mais la nuit s’annonce courte, aussi nous ne traînons pas pour aller récupérer un peu.

.

________

JOUR 2

REFUGE ALTAVISTA – LE TEIDE – EL PORTILLO ALTO

4h20, un horaire de réveil peu ordinaire pour un jour de vacances ! Petit déjeuner et préparation pour le froid et nous voila partis à 5h15 pour le sommet. Le thermomètre est en dessous de zéro et les lampes frontales de rigueur. On avance doucement pour ne pas brusquer le corps à cette altitude et en profitons pour apprécier la superbe nuit étoilée et la valse d’étoiles filantes au dessus de nos têtes, un moment magique et insolite !

Même en pleine nuit, le sentier ne présente pas de difficultés pour s’orienter du fait du passage. Nous passons par le téléphérique du Teide (teleférico del Teide), check point pour les visiteurs qui montent directement grâce au téléphérique en journée, et poursuivons dans les premières lueurs du jour pour arriver au sommet à 7h30. La dernière portion du sentier depuis le check point est plus raide et à plus de 3500 mètres, l’altitude fait doucement son effet !

3718 mètres, nous voila au sommet, un moment attendu depuis notre arrivée sur l’île (et même avant…). Avec le Teide, nous complétons donc notre liste des plus hauts sommets Espagnols avec l’ascension du Mulhacén en 2014.  Nous ne traînons pas car le froid fait son oeuvre mais profitons tout de même de ce magnifique lever de soleil et d’une superbe vue à 360° sur Ténérife.

Nous entamons la descente par le même chemin et sommes au téléphérique à 8h15 puis au refuge à 9h30 pour une petite pause. Nous empruntons à nouveau les sentiers 7, 6 et 24 pour rejoindre la voiture à El Portillo Alto, que nous atteignons à 14h00.

Pour résumé : c’est sportif tout en restant accessible, c’est insolite et on en prend plein les yeux 🙂  

.

 .

icone montagne

INFOS PRATIQUES

Pour passer la nuit au refuge Altavista, il est impératif de réserver en amont via le site. A noter que la salle commune du refuge est ouverte à partir de 11h. Les toilettes et la cuisine (bien équipée) ouvrent à partir de 17h et les dortoirs à 19h. Il faut avoir quitté le refuge avant 7h30 en emportant toutes ses affaires avec soi. Il n’y a ni douches ni repas, il faut donc apporter ses vivres pour le dîner et le petit déjeuner en plus de ses vivres de trek.

Il n’y a pas besoin de permis à partir du moment où vous dormez au refuge. Dans le cas contraire, si vous tentez une ascension à la journée il vous faudra avoir obtenu le dit permis en allant sur le site du téléphérique.

Il est possible de se rendre sur zone en prenant la ligne de bus 348

Pour se renseigner et préparer votre itinéraire, vous pouvez vous procurer le guide Rother.

.

Textes et photos (c) Benoit Malot

Publicités