Les Calanques – de Marseille à Cassis (GR 98-51)

3 jours sur le GR 98 – 51 dans le Parc National des Calanques.

 

LE TREK EN BREF

.

Le charme de la méditerranée et le cadre sublime des Calanques réunis pour un trek de trois jours en semi autonomie, quelques passages exigeants physiquement et des portions d’escalade facile à ne pas prendre à la légère mais surtout une succession de vues et de paysages uniques qui valent le détour : voici un trek indispensable que l’on recommande !

.

icone montagne

.

JOUR 1

MARSEILLE – CENTRE UCPA DE SORMIOU

Arrivés à Marseille sous un beau ciel bleu en début de matinée, nous prenons rapidement un métro puis un bus pour rejoindre le quartier de la Madrague (cf informations pratiques en bas de page). Pas le temps de profiter de la cité phocéenne, nous rejoignons le GR 98 depuis un petit parking (Mont Rose) et nous voici partis pour trois jours dans le Parc National des Calanques !

Nous commençons en montant doucement sur une première partie du GR plutôt agréable qui oscille entre pinèdes et rochers. Nous remarquons assez rapidement que certaines portions nécessitent de faire un peu d’escalade facile, notamment au niveau du Pas Eugard Garrigue. Le poids des sacs accentue sensiblement la difficulté lors des franchissements. Nous aidons d’ailleurs un petit groupe de personnes âgées en difficulté, mais pas de quoi nous démotiver pour autant. Nous continuons donc pour arriver au niveau des Goudes et apprécier une très belle vue sur l’île Maire, le cap Croisette et les premières Calanques que nous sommes impatients de rejoindre.

Nous passons la première Calanque, celle de Callelongue avant de nous arrêter pour la pause déjeuner (13h00). Nous repartons et suivons maintenant le GR sur le front de mer en passant par la petite Calanque de Mounine puis la Calanque de Marseilleveyre (14h30), un endroit charmant et typique avec un petit bar de plage et une petite crique sablonneuse où quelques baigneurs profitent de cette belle journée. Cette portion du GR est assez fréquentée du fait de sa proximité avec Marseille. Certains cars de touristes s’arrêtent à la Calanque de Callelongue. La fréquentation à l’année y est telle que les rochers du chemin sont polis par le passage ce qui les rend extrêmement glissants surtout si ces derniers sont humides. Attention à la chute !

Nous quittons Marseilleveyre et continuons toujours sur le GR 98 en passant par les Calanques de Queyrons, Podestat et l’Escu avant de quitter le front de mer et remonter un peu dans les terres pour atteindre le col de Cortiou puis le col de Sormiou un peu plus en altitude (244 mètres). Cette portion du GR est très agréable, entrecoupée de courts passages dans la pinède et de superbes vues sur la méditerranée. L’arrivée au col de Sormiou (17h10) offre une vue plongeante sur Marseille au loin. Depuis le col, nous prenons le sentier qui descend directement à la Calanque de Sormiou pour rejoindre le centre UCPA, posé directement sur le front de mer. Nous y sommes très bien accueillis et nous passons la soirée avec des sportifs venus faire de l’escalade, du kayak ou de la randonnée.

.

_________

JOUR 2

CENTRE UCPA DE SORMIOU – CABANE YVES AZEMA

Après un petit-déjeuner copieux, nous quittons le centre (9h00) et poursuivons notre trek en empruntant le chemin qui longe le front de mer en passant par des petites habitations typiques des calanques. Nous remontons en altitude pour arriver au Carrefour et rejoindre le PR qui redescend ensuite sur la Calanque de Morgiou (10h10). Nous atteignons la calanque qui s’avère être un charmant petit port de pèche et nous nous y arrêtons une vingtaine de minutes pour profiter du calme et de la tranquillité offerte par ce lieu.

Nous poursuivons sur le front de mer et remontons assez rapidement en altitude en direction de la Calanque de Sugiton. Après quelques passages d’escalade facile (une corde peut dans certains cas être nécessaire pour assurer les personnes sensibles à la hauteur) et quelques échelles à descendre, nous arrivons dans la magnifique Calanque de Sugiton (12h30) avec ses petits îlots dont le fameux Torpilleur. Petite baignade improvisée dans une mer un peu fraîche accompagné de quelques Marseillais venus profiter de l’endroit. A peine les serviettes sèches, nous repartons en passant par la Falaise des Toits, un superbe spot d’escalade et remontons à nouveau en rejoignant le GR 98 – 51 pour arriver au col de la Candelle (400 mètres) à 15h45 d’où nous pouvons apprécier une vue à couper le souffle sur les Calanques.

Toujours en hauteur, nous  passons le Cap Gros et poursuivons sur les crêtes des falaises toujours sur le GR en direction du Cap de Devenson (16h30) et du col de l’Oule. Endroit réputé pour l’escalade, nous croisons en quantité des grimpeurs venus conquérir les voies parfois vertigineuses qu’offrent les calanques.

Après un petit détour vers l’aiguille de l’Essaidon pour repérer au loin la cabane Yves Azema nous revenons sur le GR pour rejoindre le col de l’Oule, où nous quittons le GR pour prendre le chemin qui mène au front de mer. Au bout de la piste nous continuons quelques mètres tout droit pour repérer la cabane qui est un peu en dessous, comme accrochée à la falaise (18h45). C’est un petit abris de fortune en taule pour 4 personnes maximum.

Un couple est déjà sur place et nous décidons rapidement de passer la nuit à la belle étoile ce qui ne sera pas moins inconfortable. Nous avons le droit à un superbe coucher de soleil avant de nous glisser dans nos duvets pour la nuit.

.

_________

JOUR 3

CABANE YVES AZEMA – CASSIS

La nuit a été courte et le réveil matinal (7h00). Durant la nuit, des grimpeurs passaient par la cabane pour y rester un peu, quitte même à repartir à pied en pleine nuit vers Cassis. Malgré la volonté affichée de cacher sa localisation, la cabane s’avère être un endroit connu de tous les sportifs du coin.

Le lever de soleil nous offre une palette de couleurs superbes, un spectacle unique que nous apprécions tout en déjeunant sur un petit rocher qui fait office de table. Après avoir rangé le matériel, nous nous mettons en route pour la dernière partie de notre trek. Direction le col de l’Oule pour rejoindre le GR et la vallon d’en Vau le tout sur une belle piste de graviers (8h50), idéale pour se mettre en jambe.

Nous remontons ensuite sur les crêtes par une portion assez pentue vers la bifurcation du GR qui permet de longer le bord de la falaise de la Calanque d’en Vau en passant par le Gouffre de Cadeiron. Depuis les falaises (9h40) nous pouvons apprécier une superbe vue sur la Calanque et sa petite crique où quelques baigneurs matinaux profitent du soleil. Après une courte pause pour nous régaler de la vue, nous poursuivons sur la ligne de crête, en passant par le refuge non gardé du Piolet (10h10).

Peu après le refuge et toujours le sentier alternatif au GR, nous longeons la crête qui nous offre une belle vue sur la Calanque de Port Pin (10h20) avant de rejoindre le GR 98 – 51 en direction de Cassis. Nous passons par la Calanque de Port Miou (11h00) où malheureusement nous ne pourrons pas nous baigner en raison des méduses et continuons donc en direction de Cassis toujours sur le GR.

Le petit port de Cassis marquera le point final de ce superbe trek (13h30). Nous monterons ensuite en voiture au Cap Canaille pour y apprécier la vue sur Cassis et les Calanques. Il est possible de rejoindre la Ciotat depuis Cassis en suivant le sentier qui part de la route D141 au niveau du parking du Belvédère des Calanques

.

.

icone montagne

INFOS PRATIQUES

Pour récupérer le GR à la Madrague depuis la gare Saint Charles prendre le métro ligne 2  en direction Sainte Marguerite Dromel et s’arrêter Rond Point du Prado. Prendre ensuite le bus 19 en direction de la Madrague de Montredon et s’arrêter à  Mont Rose. Pour les horaires et billets consultez le site de la RTM. Pour revenir sur Marseille depuis Cassis, deux options : le bus ou le bateau.

Pour réserver au centre UCPA de Sormiou vous pouvez envoyer un email à l’adresse suivante : sormiou.dc@ucpa.asso.fr ou appeler au 04.91.25.07.24 / 06.79.24.35.14. Le centre propose la demi pension à 42 Euros et une pension complète à 50 Euros par personne (tarifs 2015). Vous aurez même le droit à un apéro en arrivant 🙂

Pour dormir à la cabane Yves Azéma, pas de réservation possible, le premier arrivé est le premier servi. La cabane peut accueillir 4 personnes maximum. Elle est en taule donc assez chaude en période estivale sans aucun équipements sauf une table et des bancs. Il est impératif de bien la repérer avant de s’y rendre car elle ne se voit pas depuis le chemin.

L’auberge de jeunesse de la Fontasse peut aussi être un point de chute malgré sa position excentrée par rapport au GR. Réservez bien en amont si vous souhaitez y séjourner en période estivale.

Le refuge non gardé du piolet est dans un état moyen mais permet de bivouaquer à l’abris du mauvais temps. Il n’y a aucun équipement, uniquement des murs sans fenêtres ni portes.

Pour ceux qui préfèreraint explorer les Calanques à la journée, le site My Provence proposent de nombreuses suggestions de balades et de lieux où séjourner..

Textes et photos (c) Benoit Malot

Publicités