10 BONNES RAISONS DE FAIRE DE L’ESCALADE

Si vous hésitez encore, voici 10 raisons d’enfiler son baudrier et de mettre ses chaussons !

 

#1. ÇA FAIT TRAVAILLER TOUS LES MUSCLES

Aucun doute sur ce point : quand j’ai fait ma première voie, je me suis vite aperçu que l’escalade était un sport complet qui sollicite l’ensemble des muscles. Pas besoin d’être body buildé pour grimper du 6a en tête, au contraire les profils légers et fins feront des merveilles sur les voies. J’ai même découvert des muscles où je ne soupçonnais pas d’avoir mal, comme les mains par exemple.

Gainage, tonus des jambes et des bras… un sport complet qui ne manquera pas de vous profiler un corps de dieu ou de déesse grecs 😉 !

.

#2. ÇA VIDE LA TÊTE

Une fois lancé sur une voie, plus le temps de penser au travail ou même à ses petits tracas du quotidien, l’escalade nous éloigne vite de toutes pensées parasites. Par la concentration qu’elle exige mêlée aux sensations qu’elle procure, l’escalade est le parfait palliatif à l’agitation du quotidien.

Après une bonne session, seule la beauté des paysages ou la difficulté de la voie auront habité notre esprit.

.

.

#3. ON SE DÉPASSE

Outre le dépassement physique, l’escalade exige aussi de se dépasser mentalement. On se sent parfois un peu tremblotant lorsque l’on est à quelques mètres de la dernière dégaine et que le prochain mouvement n’est pas des plus sûr. Ces moments sont parfois un peu inconfortables mais la satisfaction que l’on retire d’avoir pu aller chercher le courage nécessaire pour avancer en vaut la peine.   

 

#4.  ON TRAVAILLE SA CONFIANCE EN SOI ET EN L’AUTRE

Pratiquer l’escalade va de pair avec la confiance que l’on accorde à son partenaire. Hormis le bloc ou le solo pour les plus téméraires, l’escalade se pratique à deux (un assureur, un grimpeur) et nécessite d’avoir une pleine confiance dans son binôme sans quoi il sera difficile d’avancer et de tenter de nouvelles choses.

Une confiance en l’autre mais aussi une confiance en soi que l’escalade tend à renforcer de par les risques inhérents à la pratique (chute mortelle, accidents…). Vous allez vite pouvoir tester votre confiance en vous lors de votre première manip de haut de voie ou de rappel … 🙂

.

#5. ON SE FAMILIARISE AVEC LA VERTICALITÉ ET LE VIDE

Au-delà de ses bénéfices physiques et mentaux, l’escalade permet de se confronter à la verticalité et au vide. Variable en fonction de chacun, cette familiarisation a de nombreux apports notamment dans des sports comme l’alpinisme ou même le trek. Sans franchir la barrière menant à l’alpinisme qui nécessite un apprentissage important et une pratique intense, l’escalade permet d’être plus serein sur des passages exposés tout en maitrisant les techniques d’assurage et ainsi d’aller se frotter à des sommets plus exigeants. Le Mont Olympe est un bon exemple de sommet technique où la pratique de l’escalade a été pour nous un gros atout !

Pour ceux que les hauteurs paralysent, la pratique du bloc peut être un moyen de démarrer l’expérience progressivement.

.

.

#6. ÇA PRÉPARE POUR L’ALPINISME  

Je l’évoquais dans le paragraphe précédent, l’escalade est un très bon entrainement pour la pratique de l’alpinisme. De par la nécessité de connaitre les manipulations et techniques d’assurage, l’alpinisme et l’escalade sont très complémentaires. J’avais fait intensivement de l’escalade avant mon séjour d’alpinisme dans le massif du Mont Blanc, et les connaissances acquises m’ont permis d’être plus à l’aise lors des ascensions.

 

#7. ON APPREND PLEIN DE CHOSES

Quoi de plus grisant que d’apprendre de nouvelles choses lors de la pratique d’un sport. Hormis le côté technique/physique de la pratique (mouvements, équilibre etc…) l’escalade permet aussi d’acquérir beaucoup de connaissances sur les nœuds et les techniques d’assurage, de rappel et d’encordement. Des connaissances que l’on réutilise fréquemment dans d’autres pratiques.

Pour démarrer son apprentissage théorique, je conseille vivement la lecture du livre Escalade et Alpinisme de Pete Hill et Stuart Johnston.

Je conseille aussi deux blogs références en la matière à savoir Grimpe à vue et Grimper Malin qui sont très bien fait et qui apportent de précieux conseils mis en pratique dans des vidéos.

.

#8. ON DÉCOUVRE DES SUPERBES SPOTS

Tout comme le trek, l’escalade est le moyen de sortir en pleine nature et d’aller explorer des nouveaux coins qui nous sont inconnus (nouvelles régions, des parcs naturels, ou même des villes ou des villages). La hauteur révèle par ailleurs toute la beauté des paysages : une parfaite occasion de s’en mettre plein les yeux !

.

.

#9. ON PARTAGE DES MOMENTS A DEUX OU A PLUSIEURS

L’escalade est toujours  l’occasion de partager des moments uniques mais aussi de s’encourager pour aller plus loin. Apprécier une superbe vue à la fin d’une belle voie ou simplement être fier d’avoir pu terminer une ascension… tant de sensations et émotions décuplées lorsqu’on les vit à deux ou à plusieurs. 

 

#10. AVEC UN PEU DE MATÉRIEL ON PEUT RAPIDEMENT SE FAIRE PLAISIR 

Une fois le matériel acheté pour aller grimper en salle et en extérieur, le coût de la pratique reste abordable car le matériel s’amortit sur plusieurs années et la grimpe en extérieur est généralement gratuite.

Si vous êtes chanceux et avez comme nous un spot extérieur accessible pas loin (nous grimpons en Normandie au Val Saint Martin) alors vous êtes le « roi du pétrole »…

Pour avoir une petite idée du budget matériel pour une pratique en salle et extérieur à deux, prenons notre exemple :

Pour une pratique en salle :

  • Baudrier: Black Diamond Solution (65 Euros) – Edelrid Jayne (54 Euros)
  • Chaussons : Scarpa Velocity (83 Euros) – Loisir Velcro (40 Euros)
  • Descendeur : 2 DMM Pivot (40 Euros)
  • Mousquetons : 2 Lotus (15 Euros)
  • Sac à magnésie : 1 Black Diamond (15 Euros)

Total pour deux : 312 Euros

 

Pour une pratique en extérieur (matériel à ajouter à la liste précédente) :

  • Corde : Beal Karma 70m (119 Euros)
  • Casques : 2 Singing Rock Penta (80 Euros)
  • Dégaines : 2 Pack 5 dégaines Climbing Technology Dual Club et Lime Forge (75 Euros)
  • Mousquetons divers : environ 30 Euros
  • Cordelettes pour nœuds autobloquants : Environ 5 Euros
  • Anneaux de sangles pour dégaines « magiques » : Environ 10 Euros
  • Vaches : Environ 5 Euros

Total pour deux : 325 Euros

Petzl fourni d’ailleurs une liste de matériel détaillée pour la pratique de l’escalade en grande voie. A imprimer et à mettre dans son sac pour procéder à la checklist avant le départ !

.

Matériel escalade

Textes et images (c) Benoit Malot

Publicités