Tour du Pic du Midi d’Ossau par les lacs d’Ayous

2 jours en autonomie autour du Pic du Midi d’Ossau en passant par les lacs.

 

LE TREK EN BREF

.

Comme chaque année, petit détour par le massif des Pyrénées pour un trek en compagnie de mon frère. L’année dernière nous étions passés par 3 incontournables à savoir la Faja de las Flores (Vire des Fleurs), le Mont Perdu et la Brèche de Roland, un trek aérien à retrouver ici. Cette fois c’est aussi vers un incontournable que nous partons : le tour du Pic du Midi d’Ossau en passant par les 5 lacs. Une virée sans difficultés particulières qui nous fera passer par des paysages à couper le souffle ! 

.

icone montagne

.

JOUR 1

SOQUES – LAC GENTAU

Garés au parking de Soques, nous démarrons à 9h15 en suivant le sentier qui part plein ouest vers le refuge de Pombie en croisant GR 108A après le pont. Le panneau indique 2h20 mais il ne nous faudra qu’une heure quarante pour rejoindre le refuge. Le sentier pour y accéder monte graduellement en passant par la forêt avant de sortir sur les pâturages. Le refuge de Pombie jouxte le lac du même nom et fait face au Pic du Midi d’Ossau. D’ici le sommet impressionne par sa grandeur. Nous continuons en longeant le lac sur la droite pour prendre le sentier qui nous fera contourner le Pic par le nord. Nous franchissons deux pierriers puis le chemin redevient très roulant pour nous emmener au col de Suzon (2127 mètres) à 11h40. Depuis le col le chemin descend progressivement en passant près de la petite bergerie de Magnabaigt (où il est possible d’acheter du fromage) pour ensuite replonger dans la forêt pour la partie finale menant au lac de Bious Artigues. Premier lac de ce trek que nous rejoignons sans forcer à 13h10.

Après une pause déjeuner nous redémarrons à 14h et montons doucement via le GR10 qui est un chemin carrossable se transformant quelques temps plus tard en un sentier. Ce dernier est assez fréquenté car il permet de rallier facilement le refuge d’Ayous depuis le parking du lac de Bious Artigues. À 15h nous atteignons le premier des trois lacs formant les sublimes lacs d’Ayous : le lac Roumassot et sa cascade. Nous poursuivons ensuite jusqu’au lac du Miey avant d’atteindre le lac Gentau à 15h30 où nous décidons de monter la tente. Entre les vaches, les moutons et les chevaux en liberté nous avons aussi plusieurs voisins qui passeront la nuit sous la tente comme nous. Un peu plus haut le refuge d’Ayous surplombe le lac, l’endroit idéal pour déguster une petite bière artisanale dans un cadre unique et enchanteur.

.

_________

JOUR 2

LAC GENTAU – SOQUES 

[Option 1 : Pic d’Ayous] Au petit matin nous décidons de profiter du lever de soleil pour aller prendre de la hauteur et admirer la vue sur les lacs et le Pic du Midi d’Ossau depuis le Pic d’Ayous (2288 mètres). Pour se faire, nous prenons le GR10 pour atteindre le col d’Ayous puis obliquons sur les crêtes afin d’atteindre le sommet. Il nous faudra un peu plus d’une heure pour faire l’aller-retour depuis notre bivouac. Une variante qui peut aussi s’envisager à la fin de la première journée afin de profiter du coucher de soleil.

De retour à la tente nous démontons le bivouac et nous mettons en route à 10h25 en suivant le PR direction sud. Il nous faut 25 minutes pour rejoindre le grand lac du Bersau en passant par les petits déversoirs. Nous perdons ensuite rapidement de l’altitude pour rejoindre l’intersection avec le GR 108.

[Option 2 : Pic des Moines] De l’intersection nous prenons le GR 108 direction sud-ouest vers le col Des Moines. Le sentier monte progressivement sans difficultés. Nous croisons beaucoup d’espagnols en raison de la proximité de la frontière. Nous sommes au col à 11h30. Nous suivons ensuite la crête qui part sur la droite pour monter au Pic des Moines dont la partie sommitale nécessite de poser les mains et d’être à l’aise avec la verticalité. Au sommet à 12h nous profitons de ce sublime point de vue sur le Pic du Midi d’Ossau mais aussi les lacs alentour. Après en avoir pris plein les yeux, nous prenons le chemin en sens inverse pour rejoindre le lac de Casterau à 13h pour déjeuner.

Nous profitons un peu de ce petit coin de paradis entourés de moutons et de vaches puis repartons 40 minutes plus tard. Nous poursuivons sur le GR10 en descendant en direction de la cabane de la Hosse que nous laissons derrière nous pour atteindre la cabane de Cap de Pount. Au niveau de cette petite bergerie nous quittons le GR pour le PR indiqué par des cairns. Le sentier monte à gauche de la cabane, droit dans la pente, pour atteindre la brèche. La montée est assez raide et nous permet de prendre rapidement de l’altitude. Au niveau de la cabane de Peyreget, le dénivelé s’adoucit et nous poursuivons en direction du lac et du col de Peyreget. Nous arrivons au lac à 15h10 et prenons 30 minutes pour profiter d’une petite baignade avec pour toile de fond le Pic du Midi d’Ossau qui nous fait face. Une fois revigorés et séchés nous repartons en direction du col en passant pour un petit pierrier. Nous serons au col à 16h15.

Nous voyons au loin le refuge de Pombie. Le sentier descend maintenant en passant par deux superbes lacs très sauvages. Nous arrivons au refuge à 16h50. Je prends le temps de recueillir quelques informations pour l’ascension du Pic (pour une prochaine sortie) avant de nous remettre en chemin sur le même sentier qu’à l’aller. Sans mollir nous arrivons à Soques 18h30, avec de belles images qui resteront longtemps dans nos têtes ! 

.

icone montagne

INFOS PRATIQUES

Pour se rendre à Soques il est impératif de prendre la voiture car le point de départ n’est pas desservi par les transports en commun. 

Pour l’hébergement, outre le bivouac qui est toléré du coucher du soleil à son lever, il est possible de dormir au refuge d’Ayous ou bien au refuge de Pombie afin de limiter le portage et la difficulté du trek. 

Ce trek présente l’avantage de pouvoir être facilement adapté en fonction du niveau de chacun. On pourra par exemple partir du parking du lac de Bious Artigues afin de faire l’aller-retour à la journée jusqu’aux lacs d’Ayous. Idem pour les options présentées ici (Pic d’Ayous et Pic des Moines) qui peuvent être supprimées afin de réduire le dénivelé et rendre ainsi le trek plus abordable.

    .

Textes et photos (c) Benoit Malot

Publicités