Espagne – Le Mulhacén

Au cœur de l’Andalousie et de la Sierra Nevada, en route vers le plus haut sommet d’Espagne continentale.

 .

   LE TREK EN BREF

Topo Mulhacen

.

Destination l’Andalousie, Cordoue, Grenade, Séville et la Sierra Nevada pour une pause nature. Des sommets hauts perchés, des paysages riches et variés et surtout un trek accessible sans trop d’équipements.

..

icone montagne

JOUR 1

CAPILEIRA – REFUGIO POQUEIRA

Nous arrivons en milieu de matinée au petit village de Capileira. Le village est aussi surnommé El Rincon de Jamón pour sa production de jambons, on y trouve aussi de très beaux tapis.

Après une visite rapide du village, nous garons la voiture et entamons notre périple en partant au niveau de l’épingle de la route qui traverse Capileira. Nous rejoignons le sentier PR A-23 direction Nord-Nord-Est, parallèle à la vallée. Attention à ne pas poursuivre trop loin et à partir sur le sentier PR A-69 qui part en direction de La Cebadilla. Il faut bien prendre la petite épingle après 20/30 minutes de marche. Nous poursuivons en direction de Hoya De Léon en veillant à bien rester sur le sentier et ne pas prendre les nombreux chemins tracés par les troupeaux. La boussole et une carte détaillée sont deux alliés indispensables.

Le brouillard et une fine pluie ayant joué les troubles fête, nous nous repérons à la carte et à la boussole pour continuer toujours direction Nord-Nord-Est. Un peu avant El Hornillo et Corrales De Pitres le chemin rejoint le canal Alta Acedula, canal que nous suivrons un bon moment et qui dans le brouillard sera un compagnon rassurant sur le chemin à prendre. Le canal se sépare du PR A-23 au niveau de Cortijo De La Hoya Del Capitan mais il est possible de rester sur ce chemin car les deux poursuivent parallèlement dans la même direction.

Nous arrivons au dessus de Cortijo de las Tomas, une petite bergerie qui marque le début de l’ascension vers le refugio Poqueira. Le dénivelé s’accentue pendant environ 45 minutes. En raison du brouillard, nous ne découvrons le refuge qu’au dernier moment.  

_________

JOUR 2

REFUGIO POQUEIRA – MULHACEN – REFUGIO POQUEIRA

Le départ est matinal et frais. Nous partons sur la gauche du refuge sur un sentier bien tracé qui longe le Rio Mulhacen direction Nord jusqu’au Refugio de la Caldera, refuge non gardé en pierre. Le chemin monte progressivement et nous passons en quelques heures de 2480 mètres, altitude de Refugio Poqueira à 3050 mètres, altitude du Refugio de la Caldera qui nous servira d’abris pour déjeuner avant l’ascension. 

Nous repartons du refuge pour suivre le chemin qui longe la crête direction Est pour nous amener au sommet. Pas de difficultés particulières car le chemin est bien tracé et ne nécessite pas d’équipements sauf si la neige est présente, dans ce cas une corde et des crampons peuvent être nécessaires. Même si nous partons sous un ciel ensoleillé, nous faisons la dernière partie de l’ascension dans les nuages et le froid ce qui a naturellement ajouté une difficulté supplémentaire à cette ascension.

Une fois arrivés au sommet nous rencontrons un dizaine de personnes montés par la face Nord. Nous découvrons un petit autel qui indique le point culminant du Mulhacén : ça y est nous y sommes, 3 482 mètres ! Sous les nuages nous avons une vue magnifique sur la Sierra Nevada mais nous ne traînons pas en raison du froid et redescendons par le même chemin. Nous sommes en fin d’après midi au Refugio Poqueira en ayant pris notre temps.  

.

_________

JOUR 3

REFUGIO POQUEIRA – CAPILEIRA

Pour ce dernier jour nous quittons le Refugio Poqueira dans la matinée pour redescendre sur Capileira. Par chance le temps est beau et nous pouvons découvrir les paysages par lesquels nous sommes passés à l’aller mais que nous n’avons pas pu voir en raison du brouillard. Des petites bergeries perdues dans ce décors rocheux où la végétation tente tant bien que mal de se frayer un chemin.

Nous descendons jusqu’à Cortijo de las Tomas et reprenons sur le PR A-23 qui nous emmène jusqu’à Capileira en début d’après midi. 

.

icone montagne

INFOS PRATIQUES

Pour arriver à Capileira, le plus simple reste de prendre la voiture. Les risques de la garer dans le village sont assez limités. A défaut, des bus partent régulièrement de Grenade pour environ 6 Euros l’aller. 

Pour bien préparer son trek il existe une très bonne carte de la Sierra Nevada dans la série Alpina 40. En plus de la carte de randonnée, le topo guide permet d’avoir d’autres idées de treks dans la région.  Des cartes et des guides de randonnées sont disponibles à l’office du tourisme de Capileira.

Le refugio Poqueira est très bien équipé et la nourriture y est très bonne. Des douches chaudes payantes sont à disposition et des couvertures sont fournies. De quoi passer une nuit reposante avant l’ascension du Mulhacén. 

;

Textes et photos (c) Benoit Malot

Publicités