La côte d’Émeraude (GR34)

3 jours en autonomie sur le Sentier des Douaniers de Saint Jacut de la Mer à Pléhérel.

.

LE TREK EN BREF

.

La Corse a son GR20 et la Bretagne son GR34 ! Un sentier de randonnée mythique créé en 1971 qui serpente sur la côte bretonne sur 1800 kms. Auparavant destiné aux douaniers, il est maintenant parcouru par les randonneurs et offre des paysages variés à couper le souffle. Pour le weekend du 15 Août, nous en avons parcouru une partie dans le zone du Golfe de Saint Malo. Un trek facile de 3 jours en autonomie pour décompresser, profiter de l’eau turquoise et des beaux paysages de la côte d’Émeraude  ! 

.

Icone sapin

.

JOUR 1

SAINT JACUT DE LA MER –  POINTE DE TIQUERAS

Arrivés en milieu de matinée à la gare de Lamballe, nos amis nous récupèrent pour partir en direction de la côte. Le soleil est déjà au rendez-vous et la météo du weekend s’annonce idéale. Garés à Saint Jacut de la Mer, nous prenons quelques minutes pour répartir les vivres de ces trois jours. Nous nous mettons en route à 11h30 en rejoignant le GR34 depuis la route principale au niveau du Camping de la Manchette.

Une fois sur le sentier des douaniers qui sera le fil rouge de ces trois jours en terre bretonne, nous passons par la pointe du Chevret avant de repartir direction Sud vers Notre Dame du Guildo. Peu de temps après avoir passé l’abbaye de Saint Jacut nous prenons le temps de déjeuner et d’apprécier le paysage de la côte. Nous nous remettons en chemin en passant par de superbes plages qui donnent envie de faire une pause baignade. Il nous faut pourtant avancer et nous atteignons les ruines du château du Guildo à 15h15. Nous improvisons une petite visite et montons en haut de la tour qui offre une belle vue sur la baie de l’Arguenon. Nous quittons le château et passons le Guildo, petit village typique dont les maisons aux épais murs de granit semblent pouvoir résister à toutes les tempêtes. Peu avant de passer de l’autre du bras d’eau, nous nous arrêtons à une petite échoppe qui propose des produits locaux pour acheter une bouteille de cidre et le déguster sur un banc non loin de là pour fêter ce début de trek (16h00). A quelques dizaines de mètres, deux phoques se prélassent tranquillement au soleil sur une petite barge. 

Après cette petite pause, nous nous remettons en chemin et entrons dans une partie ombragée ce qui n’est pas pour nous déplaire car le soleil tape déjà fort. Nous croisons au détour d’un virage une des petites cabanes perchées dans les arbres du Château du Val d’Arguenon (17h00), une idée d’hébergement insolite à tester une prochaine fois !

Le GR serpente maintenant entre forêts et zones plus dégagées, nous passons la très belle plage de Quatre Vaux et son camping avant de quitter le sentier très brièvement pour descendre vers la petite plage de la Pointe de Tiqueras où nous décidons de planter notre tente au coucher du soleil.

 

.

 

_________

JOUR 2

POINTE DE TIQUERAS – POINTE DE CHÂTEAU SEREIN

C’est sous un ciel nuageux que nous sortons de notre tente après avoir passé une bonne nuit bercée par les vagues. Il fait déjà bon et la journée promet d’être chaude et ensoleillée. Le petit déjeuner dans le ventre, nous plions notre campement pour nous remettre en route. Nous quittons la plage vers 10h00 pour rejoindre le GR34 qui passe un peu plus haut dans la forêt et qui domine les champs de bouchots et parcs à huîtres de la baie de l’Arguenon.

Direction la ville de Saint-Cast pour aller acheter quelques vivres. Le sentier continue de longer la côte avant d’arriver à la Pointe de la Garde où trône un petit autel. De cet endroit nous pouvons apprécier un beau point de vue sur Saint-Cast et sa plage. Le ciel est déjà dégagé lorsque nous arrivons dans la petite ville à 12h15.

Une fois les vivres dans les sacs, nous poursuivons pour rejoindre la Pointe de Saint-Cast et nous arrêtons pour le déjeuner au niveau de la Pointe de la Corbière un peu avant la très belle plage de la Pissotte. Les paysages de cette partie de la côte sont sublimes et les plages aux eaux turquoises donnent furieusement envie de s’arrêter pour profiter d’une petite baignade, une véritable carte postale ! 

Pas le temps malheureusement de faire une pause car la route est encore longue avant notre prochain bivouac. Nous poursuivons en direction de Port à la Duc et passons Port Saint Jean, Roche Noire et son moulin (16h00). Au niveau de la D786, nous décidons de passer à droite de la Pointe de Crissouët par la zone de plage dégagée par la marée basse pour rejoindre Port Nieux (19h00) ce qui nous permet de gagner un peu de temps.

Le bivouac n’est plus très loin et nous poursuivons dans la forêt pour rejoindre la Pointe de Château Serein et sa plage paradisiaque à 20h15. Il ne nous reste plus qu’à préparer à manger et monter les tentes pour profiter d’une bonne nuit réparatrice.

.

_________

JOUR 3

POINTE DE CHÂTEAU SEREIN – PLÉHÉREL

Pour cette dernière journée de trek, nous profitons d’un superbe lever de soleil qui vient doucement réchauffer nos tentes au petit matin. Nous profitons un moment de notre spot et de la vue que nous avons sur la baie de la Fresnaye puis déjeunons tranquillement avant de démonter notre campement.

Nous rejoignons le GR et nous nous remettons en chemin. Les plages laissent place à des falaises et le sentier prend doucement de la hauteur. Nous passons Port Saint Géran et continuons en direction du Fort de la Latte. Le sentier passe dans une forêt de pins au doux parfum qui n’est pas sans rappeler celui des forêts de Provence ou des Calanques. Peu de temps après, le GR nous offre une superbe vue sur le fort (12h00) qui se dresse majestueusement devant nous entre terre et mer. Ce fort édifié au 14ème siècle et classé monument historique est ouvert à la visite de début Avril à fin Septembre. Des fêtes médiévales y sont organiser au début du mois d’août. Une bonne idée de visite ! 

Pour notre part, nous poursuivons en direction du Cap Fréhel toujours sur le GR, dont les quelques randonneurs ont été remplacés par de nombreux touristes. La forêt de pinède a quant à elle, laissé place à une épaisse bruyère. Après une brève halte déjeuner nous continuons et atteignons le phare du Cap Fréhel (14h00). A cet endroit, la réserve ornithologique permet d’observer quelques oiseaux qui nichent sur les îlots environnants. 

Une fois avoir passé le Cap, nous continuons sur le GR qui longe maintenant le D34 en direction de Pléhérel. Nous passons les campings où les estivants profitent de la plage et nous arrêtons au parking de la plage de Pléhérel (16h00) pour déguster une petite bière et célébrer la fin de ce trek estival !

.

. 

Icone sapin

INFOS PRATIQUES

.

Pour se rendre au point de départ, l’idéal reste la voiture. Si vous voyagez en train, il est possible d’aller à Saint-Jacut de la Mer depuis Saint Malo grâce à la ligne de bus 14. Le point de départ du trek peut être adapté en fonction des moyens de transports. Pour revenir à Lamballe, il est possible d’emprunter la ligne de bus 2 qui part de Plurien ou de Fréhel.

Cette zone étant touristique, de nombreux campings, auberges et maisons d’hôtes jalonnent la côte. Il est bien sur préférable de réserver en période estivale.

Pour préparer votre trek, le site du tourisme en Bretagne est complet et pratique; il donne aussi des idées d’activités complémentaires pour découvrir pleinement la côte d’Émeraude. Le site de la ville de Saint-Cast le Guildo permet quant à lui d’en savoir plus sur la ville et les événements à venir. 

.

Textes et photos (c) Benoit Malot

 

Publicités