GRÈCE – Les gorges de Vikos et lac de Drakolimni

3 jours à la découverte des gorges de Vikos et du lac Drakolimni

 

LE TREK EN BREF

.

Sur le papier, nous étions partis pour un trek de trois jours à la découverte des splendides gorges de Vikos et des montagnes du parc national du Pinde. Il n’aura suffi que d’un panneau erroné pour mettre à mal notre périple et nous contraindre à improviser. Au final, nous voici embarqués pour une belle escapade dans les gorges et deux jours de trek. Petits villages où il fait bon se perdre, très bon restaurant, paysages sublimes, lac turquoise, le cocktail parfait pour une parenthèse ressourçante !   

.

icone montagne

.

JOUR 1

TSEPELOVO – PAPIGO

Partis depuis la ville de Ioannina le matin, nous voici arrivés dans le petit village de Tsepelovo. Le temps de nous équiper et nous voilà en route pour 3 jours de trek. À 10h, nous montons dans le centre de Tsepelovo et avançons jusqu’à la petite église du centre que nous laissons sur notre gauche avant de suivre le marquage rouge et blanc qui indique le sentier. Nous passons ensuite un petit pont en forme d’arche comme il y en a beaucoup dans cette région, pour monter un peu avant de prendre à gauche. Un petit panneau jaune indique alors 1 heure pour Kapesovo.

Le sentier est très bien marqué et monte progressivement jusqu’à un premier ressaut ou un panneau indique de tourner à droite en direction de Kapesovo (10h45). Confiants sur la signalisation, nous ne prenons pas le temps de faire un point sur la carte et poursuivons un bon moment avant que je ne m’aperçoive que nous suivons en fait le sentier qui se dirige vers le refuge Astraka, à l’opposé de notre route. Me fiant au panneau, je n’ai pas eu le réflexe de vérifier la carte ni même de regarder mon altimètre et ma boussole, ces gestes restent néanmoins indispensables pour bien se repérer (à retrouver dans cet article !) Après quelques minutes de frustration, nous redescendons donc pour nous rendre compte que le panneau est erroné et qu’il ne fallait pas prendre en compte l’indication qui suggérait de tourner à droite.

Il est déjà 13h quand nous revenons au panneau, notre timing étant très serré, le temps perdu ne nous permet plus de rallier Papigo sans prendre le risque de terminer cette étape à la frontale (ce que nous avons déjà expérimenté au Mont Olympe). Avec beaucoup de regrets, nous décidons de redescendre à Tsepelovo pour rallier notre seconde étape Papigo en voiture.

Sur la route, nous en profitons pour passer par le Skala de Vradeto (escalier de Vradeto), escalier en pierre qui permet de passer la gorge de Mezaria et de rallier Kapesovo ou Vradeto à pied. En marchant une vingtaine de minutes sur le chemin qui part de la route peu avant Kapesovo nous pouvons atteindre les deux anciens ponts qui enjambent le lit des rivières et admirer le paysage impressionnant. De retour en voiture, nous poursuivons ensuite en passant par le village de Vikos d’où l’on peut apprécier une très belle vue sur les gorges puis nous montons en direction de Papigo. Nous découvrons un très beau village qui a su garder son charme malgré le tourisme et mangeons dans le très bon restaurant Astra où la nourriture cueillie dans le potager du lieu ne manque pas de saveur. De quoi nous réconforter de cette journée pleine de rebondissements !

 

._________

JOUR 2

PAPIGO – REFUGE ASTRAKA – LAC DRAKOLIMNI

Après une bonne nuit de sommeil et un bon déjeuner dans le petit hotel Kaiti (nous étions les seuls clients à cette saison), nous nous mettons en route en direction du refuge Astraka à 9h00. Le chemin démarre de l’église principale direction Nord et passe par le café-mini market en étant indiqué par les flèches oranges. Il tourne ensuite droite à un petit autel entouré de banc où un panneau indique Konaki. Nous suivons en fait l’ancien chemin en pierre qui passe brièvement dans la forêt pour revenir sur le route pendant quelques minutes avant de descendre dans un petit vallon où un vieux pont (9h40) permet d’enjamber le cours de la rivière avant de remonter pour rejoindre à nouveau la route vers Mikro Papigo.

Nous entrons dans Mikro Papigo (10h00) et passons le bureau d’information pour les touristes pour ensuite suivre le chemin 03 qui mène au refuge en 3 heures selon les indications. Pas de difficultés d’orientation, le chemin a récemment été réhabilité grâce à l’aide de l’Europe et est très bien marqué. Nous prenons progressivement de l’altitude et faisons une petite pause dans certains petits abris aménagés sur le parcours. Des fontaines sont souvent présentes pour recharger les gourdes au besoin.

Sans trop nous presser, nous atteignons à 13heures le refuge Astraka. Posé sur une arête à 1950 mètres d’altitude, le refuge est très bien équipé et peut accueillir jusqu’à une cinquantaine de personnes. Nous profitons de la salle à manger pour manger un bout avant de nous mettre en route pour le lac Drakolimni à 14h00.

 

 

Nous descendons alors sur le petit sentier qui franchit l’arête et descend dans le vallon. Nous longeons les lacs asséchés à cette période, puis entamons la montée vers le lac direction Nord-Nord-Est où quelques vaches et chevaux sauvages nous tiennent compagnie. Pas de difficultés d’orientation ici car le sentier est bien tracé en raison de la fréquentation importante. Il nous faut environ 1 heure pour atteindre le lac Drakolimni (en français le lac du Dragon). 

Le lac impressionne par sa pureté et sa beauté tout comme les paysages environnants. En faisant le tour nous découvrons les à-pics qui bordent une partie du lac et renforcent la beauté du paysage. Apres une longue pause, nous redescendons tranquillement par le même chemin et nous serons au refuge en fin d’après-midi.

A notre retour, le refuge s’est un peu rempli et une ribambelle de jeunes Israéliens fort sympathiques qui réalisent la boucle des gorges a investi les lieux. Nous passons une agréable soirée en leur compagnie.

_________

JOUR 3

REFUGE ASTRAKA  – PAPIGO 

C’est sous un ciel voilé que nous nous réveillons pour notre dernière et petite étape du jour. Pas de pression car nous n’avons qu’à redescendre du refuge par le chemin emprunté la veille. Nous nous mettons donc doucement en marche vers 10h00 et atteignons sous les premières gouttes de pluie le charmant petit village de Papigo en 2h30.

.. 

icone montagne

INFOS PRATIQUES

Pour réaliser la boucle des gorges de Vikos, comptez trois jours. Il est possible de partir de différents points de départs : Tsépélovo, Kapesovo ou bien Monodhendri. Ces villages sont accessibles depuis Ioannina en environ 1h15 de voiture.

Une idée de parcours en 3 jours :

Etape 1 – Tsepelovo – Papigo : étape  d’environ 8h00 qui permet de passer dans les gorges de Vikos

Etape 2 – Papigo – lac Drakolimni – refuge Astraka : étape de repos d’environ 5h00

Etape 3 – refuge Astraka – Tsepelovo : étape d’environ 8h00 plus montagneuse

Les petits villages de la région proposent pour la plupart des solutions d’hébergements telles que des hôtels ou des auberges. Comme indiqué plus haut, le refuge Astraka est très bien équipé avec une cinquantaine de lits et un service de restauration. Pensez à confirmer votre réservation quelques jours avant votre venue. 

Avant de partir, se procurer la carte Anavasi 3.1 Zagori qui nous fût utile même si elle reste assez peu précise.

.

Textes et photos (c) Benoit Malot

Publicités