Le tour du lac d’Annecy

3 jours autour du lac d’Annecy.

 

LE TREK EN BREF

.

Porte d’entrée vers le massif des Bauges, Annecy et son lac jouissent d’une réputation non usurpée.  Rien de mieux pour en apprécier toute la beauté, que d’en faire le tour par les montagnes. Une aventure de 3 jours, sans difficultés, autour de cette perle turquoise qui ne manquera pas de régaler les amoureux de beaux paysages.

.

icone montagne

.

JOUR 1

ANNECY – MONT DERRIÈRE

Depuis la gare routière d’Annecy où je démarre à 8h, je traverse la vieille ville pour rejoindre le GRP Tour du lac d’Annecy qui démarre peu après le camping du Belvédère (8h30). Le GRP (marquages rouge et jaune) sera le fil rouge de ces trois jours et je ne le quitterais qu’en de rares occasions. Me voilà donc lancé sur le tour du lac en direction du Semnoz et du Crêt des Châtillon que le panneau indique à 5h de marche. Le sentier part plein sud dans la forêt en montant très progressivement, ce qui constitue une parfaite mise en jambe. Alternant pistes forestières et sentiers plus sauvages, le dénivelé s’accentue au fur et à mesure jusqu’à me faire sortir de la forêt et déboucher dans les pâturages du Crêt de Chatillon que j’atteins à 12h20. Accessible en voiture, ce point de vue est un peu fréquenté, aussi je décide de m’écarter un peu pour profiter d’une pause déjeuner au calme. Au loin, je peux déjà voir le sommet de la Tournette ou encore les chalets du Sollier, prochain point de passage de la journée.

Je me remets en route (13h30), en descendant tranquillement en direction du petit village de Leschaux (14h30) avant d’emprunter une route (D10) qui m’emmène vers la Chapelle Saint Maurice. Afin d’écourter cette portion de bitume, je décide de couper via un petit sentier transversal un peu avant le hameau de Borny. De retour sur le GRP, je reprends de l’altitude pour atteindre les chalets du Sollier (16h20). Au niveau du col, on peut apprécier une superbe vue sur le massif des Bauges et son sommet, la Pointe d’Arcalod. Je suis ensuite la piste qui me fait descendre jusqu’au petit village de Mont Derrière, où j’installe mon bivouac pour le nuit (17h).      

.

_________

JOUR 2

MONT DERRIÈRE – BLUFFY 

Après une bonne nuit réparatrice, je démarre tôt (7h00) dans le but de réaliser cette étape assez longue sans trop me presser. Je retourne donc sur le GRP direction plein nord via un sentier très agréable qui monte en direction du col de la Frasse (7h30), en prenant le temps d’admirer les beaux paysages que les premiers rayons du soleil viennent mettre en valeur. Je descends ensuite un bon moment jusqu’à rejoindre le village de Lathuile. A la sortie de la forêt, je peux apprécier une belle vue sur le lac ainsi que sur le col de la Forclaz que l’on distingue au loin. Je poursuis sur le GR 96 mais décide de faire du stop jusqu’à Doussard (11h) pour éviter la longue portion de route qui ne présente pas d’intérêt. Je reprends le GRP à Verthier (11h20) et entame l’ascension en direction du col de la Forclaz. Le sentier forestier monte régulièrement pour atteindre le col (12h30) où les touristes de passage se pressent pour admirer la vue sur le lac. Je fuis l’agitation de l’endroit et poursuis en passant le Rocher du Roux avant de déboucher sur le col de l’Aulp et son chalet où je m’arrête pour ma pause déjeuner (13h45). L’endroit se prête à une belle pause avec une superbe vue sur le sommet de la Tournette ainsi que sur le lac.

Un impératif horaire me pousse à poursuivre mais sans cela, on peut envisager de passer la nuit près du chalet de l’Aulp et pourquoi pas de tenter l’ascension de la Tournette (2308 mètres). Cela permet aussi de mieux répartir le kilométrage sur les trois jours.

Après une belle pause, je me remets en route (15h) en passant par les chalets des Crottes puis en entrant dans la forêt de la Combe Noire. Le sentier descend avant de suivre les lignes de pentes. Tout au long de cette portion, le marquage est très aléatoire. Même si le sentier est bien tracé, l’orientation peut être difficile en raison des nombreux sentiers forestiers qui peuvent induire en erreur. Il est donc impératif de bien suivre le sentier en contrôlant son altitude et les repères présents (croisements de sentiers, bifurcations…). Après trois heures à arpenter ce sentier, je sors enfin de la forêt et atteins le village de Bluffy où j’installe mon bivouac pour la nuit.

.

_________

JOUR 3

BLUFFY – ANNECY 

Après une nuit fraîche, je décampe et reprends la route (8h) en suivant toujours le GRP. Je passe le col de Bluffy et pénètre dans la forêt pour monter en direction du col des Contrebandiers. Une dernière ascension me permet d’accéder à un superbe point de vue panoramique sur le lac d’Annecy au niveau du Mont Baron.

Le sentier des crêtes permet d’accéder à une multitude de points de vue sur le lac en passant par le Mont Veyrier. S’en suit, une longue descente qui m’emmène jusqu’au bord du lac (12h) où je peux profiter d’une bonne baignade pour fêter la fin de ce trek. Il me reste alors quelques heures pour visiter la vieille ville avant de prendre la route du retour.

.

icone montagne

INFOS PRATIQUES

Pour se rendre à Annecy, le plus pratique reste le train, le bus de nuit ou encore le covoiturage. Comptez une trentaine de minutes pour rejoindre le début du GRP Tour du lac d’Annecy au-dessus du camping du Belvédère. Le grand tour peut se faire dans les deux sens. 

Comme indiqué dans le topo, pour des raisons de timing, il m’était impératif d’allonger la seconde étape. Si vous n’êtes pas tenus par un horaire, il est possible de s’arrêter au chalet de l’Aulp le second jour.

Il est possible de réaliser ce tour en dormant au gîte d’étape Le Roc des Bœufs à Mont Devant le premier jour, puis de dormir au chalet de l’Aulp la seconde nuit.

N’oubliez pas que vous évoluez dans un environnement sensible : ne faites pas de feux, ne cueillez pas de fleurs et repartez avec vos déchets et éventuellement ceux des autres. 

 .

Textes et photos (c) Benoit Malot